Archives pour la catégorie Système

Utiliser Google App pour gérer son Domaine

Bijour à vous …

Alors voilà … jusqu’à maintenant, j’hébergeais pas mal de chose moi même (serveur http,mail et …), et pis bon ben les temps change … après avoir hébergé pendant 3 ans mes serveurs, j’ai du changer de méthode car maintenant je suis chez estvideo connu pour ses quotas, donc il n’était plus question d’héberger moi-même mon contenu (1 à 2 Go d’up par jours de donnée http seulement, sans compter les serveurs de jeu à ~3GO d’up par jour et les mails … 100Mo ^^), en 1 semaine j’aurais déjà explosé mes quotas (20Go).

Et je suis tombé par hasard sur le message « Gérer votre domaine avec google » sur gmail et je suis tombé sur ça, ça permet d’utiliser les services (gmail, agenda, site, talk, document) de google gratuitement sur son propre domaine … (un grand mot … une redirection en vrai).

Mais bon … le service de mail de google étant très performant, j’ai donc configuré mon serveur DNS pour utiliser les MX de google pour les mails :

Préférence : Domaine : TTL :
5 ALT1.ASPMX.L.GOOGLE.COM. par défaut
1 ASPMX.L.GOOGLE.COM. par défaut
5 ALT2.ASPMX.L.GOOGLE.COM. par défaut
10 ASPMX2.GOOGLEMAIL.COM. par défaut
10 ASPMX3.GOOGLEMAIL.COM. par défaut
10 ASPMX4.GOOGLEMAIL.COM. par défaut
10 ASPMX5.GOOGLEMAIL.COM. par défaut

et fait les CNAME pour rediriger mon domaine vers ghs.google.com :

Sous-Domaine :
Domaine : TTL :
mail ghs.google.com. par défaut
docs ghs.google.com. par défaut
agenda ghs.google.com. par défaut

Donc maintenant, je peux accéder au webmail de google en passant par mail.gaetan-grigis.eu, mon « google calendar » par agenda.gaetan-grigis.eu et docs.gaetan-grigis.eu pour les « google documents ».

Il vous faut bien entendu activer votre domaine auprès de google (simple vérification, pour prouver qu’on est bien le proprio du domaine …).

Alors bon, comme dit, si vous allez sur ces adresses, vous serez en vrai redirigé, ce que je trouve bof bof, mais bon … faire style : lorsqu’on vous demande votre adresse gmail pour partager des docs ou autre et donner une adresse genre loup-zeur[\at/]gaetan-grigis.eu et dire que c’est rattaché au domaine de google on passe tout de suite pour un boss des réseaux ^.^ moi, geek?! meuh non 😉

Sinon, niveau service fournit, c’est pas mal du tout … on peut créer des mailing-list, des alias, des groupes, et possibilité de partage entre les groupes et …

Donc voilà … vous avez peur de monter un serveur mail, vous avez un ndd mais pas d’adresse mail lié au domaine, ou vous voulez tous simplement aider google à contrôler votre vie ? essayé Google App !! 🙂

LiveUsb fedora9 avec liveusb creator

Bijour …

Dans la suite de mes astuces inutile … voici le coup de la clé usb bootable avec persistance!!

Alors bon tout d’abord installer git core, syslinux, install-mbr, gparted?, python-qt4 et python-qt4-dbus

Pour les utilisateurs d’ubuntu : ^^

sudo apt-get install git-core syslinux install-mbr gparted python-qt4 python-qt4-dbus

puis récupérer le git de liveusb creator :

git clone git://git.fedorahosted.org/git/liveusb-creator.git

formater votre clé usb en fat16 (via gparted ou via les lignes de commande de fdisk) et metter le flag de boot sur la partition principal

puis simplement faire un

sudo ./liveusb-creator

et vous obtiendrez normalement ceci :(ok j’avoue j’ai triché … j’avais pas de clé usb de branché lors du screen … mais bon je vous assure que ça a fonctionné ^^)

ensuite, vous pouvez tenter le reboot, et de booter sur la clé, et si vous êtes aussi chanceux que moi, votre pc ne voudra pas booter dessus … il vous faudra alors faire :

sudo syslinux -sf /dev/sdx1
sudo install-mbr /dev/sdx

en changeant x bien sûr 🙂

Après tout ça, j’ai juste eu a choisir ma clé usb lors du boot et c’était bon ;).

gérer des sous-domaines à la volés via de l’url rewriting

Bijour à tous …

Ce soir … une astuce des plus inutile (et oui … je commence à les aligner).

J’explique quand même un peu l’idée :

Je travail sur un projet de site web un peu spécial (encore à l’état de concept pour le moment). Et l’idée du site était de fournir une url assez simple pour chaque membre du site (dans le genre www.site.fr/pseudo), pour afficher des informations sur le membre …

Voulant pousser l’application un peu plus loin, je me suis dit que transformer ce www.site.fr/pseudo en pseudo.site.fr ça ferait un peu mieux.

Voici donc l’astuce utilisée :

Tout d’abord, la page du membre ce récupère ainsi : www.site.fr/?i=membre&n=pseudo

Donc en Rewrite Url ça nous donne un truc dans ce genre pour avoir l’url en www.site.fr/pseudo

RewriteRule ^([A-Za-z_/0-9]+)$ ?i=membre&n=$1 [L]

Pour avoir une url en pseudo.site.fr, il faut recourir à cette astuce

RewriteCond %{HTTP_HOST} ^([a-zA-Z0-9-_]+)\.site.fr
#on interdit l’utilisation de cette technique pour le www
RewriteCond %{HTTP_HOST} !^www\.site.fr
RewriteRule (.*) /var/www/index.php?i=membre&n=%1 [L]

Donc voilà … si vous vous demandiez comment les gars qui ont fait le site labrute.fr pouvait avoir un sous-domaine par joueur … vous avez la réponse 😉

Bon sinon, avouez que c’est vraiment pas très utile …

Sinon, on pourrait très bien imaginer un système qui pourrait remplacer le mod_vhost_alias en faisant un truc du genre :

RewriteCond %{HTTP_HOST} ^([a-zA-Z0-9-_]+)\.site.fr [NC]
RewriteRule (.*) /var/www/%1/$1 [L]

Ce qui aurait pour effet de chercher les fichiers dans le dossier du sous domaine,(si on accède a moi.site.fr, le serveur chercherait les fichier situé dans /var/www/moi/…).

Bon j’arrête là …

Créer un paquet pour les ppa

Bonjour à tous …

Aujourd’hui rapide tutoriel pour les ubunteros, rapidement, ppa ça signifie Personnal Package Archive, vous avez du sûrement le voir plus d’une fois lors que vous lisez la doc de ubuntu-fr. C’est assez souvent les dépôts de personnes qui propose soit des versions beta de paquet existant déjà dans les dépots officiels, ou bien, ce sont des paquets qui n’existe pas dans les dépots ^^…

Alors pourquoi est-ce que je fait un tuto sur les ppa ? Tous simplement, parce que depuis quelque temps je m’amuse à faire des paquets …et le gros ennuis lorsque l’on fait ses paquets, c’est qu’a un moment, il faut les compiler !! et sur mon ordi portable … ça chauffe pas mal, alors j’utilise les ppa pour compiler mes paquets :).

Alors bon voila … comment crée-t-on un paquet pour l’uploader sur son PPA ? (un fichier .changes plutôt, qui fait le lien entre le paquet et ses informations)

C’est tous simple :

  1. Faite un dossier nommé Package où vous voulez.
  2. Créez un dossier du nom de votre logiciel à empaqueter dans ce dossier Package.
  3. Dans ce nouveau dossier :
    • (a)Récupérez l’archive et décompressé la dans un dossier nommé : nomlogiciel-x.x.x
    • (b)Récupérer un dépot SVN/bzr/Mercurial dans un dossier nommé : nomlogiciel-x.x.x
  4. Allez dans le dossier et faites un : dh_make -e mon.adresse@mail.fr (l’adresse mail est importante, elle va vous permettre de signer vos paquets). et choisissez l’option s.
  5. Allez dans le dossier debian qui a été crée dans le dossier nomlogiciel-x.x.x
  6. Reportez-vous sur la doc d’ubuntu pour modifier les fichiers copyright, rules et control
  7. Sortez du dossier debian et faite un debuild -k0x123456789 -S -sa –lintian-opts -i (123456789 est le numéro de la clé publique de l’adresse mail utilisé en 4. Si vous n’avez pas de clé, faite un gpg –gen-key dans votre terminal favoris et refaite l’opération 7).
  8. Allez dans le dossier parent (cd .. :)) et là il vous faut installer le logiciel dput qui vous permettra d’envoyer vos fichiers sur le serveur de launchpad avec la syntaxe : dput my-ppa monfichier_x.x.x.changes

Si vous avez les yeux en face des trous, vous remarquerez que my-ppa est en gras … c’est parce qu’il faut faire une petit config spécial, il vous faut créez un fichier .dput.cf dans votre home (cd ~) avec un contenu similaire à celui-ci :

[my-ppa]
fqdn = ppa.launchpad.net
method = ftp
incoming = ~login/ubuntu/
login = anonymous
allow_unsigned_uploads = 0

en changeant bien sûr login par votre login, attention … il vous faut avoir un compte Ubuntero pour uploader des paquets (nécessite de signer un code de conduite avec la clé gpg générer qui a signé les paquets, c’est ce qui permet d’identifier assurément l’identité de la personne qui upload les paquets).

Et voilà … c’est uploader mais c’est pas encore compiler, pour vos premier paquet, vous serez rejeté assez souvent (oubli de petit truc, bug à la compil, à la création du paquet ,…).

Réduire la consommation de bande passante (Apache mod_deflate)

Rapide mémo sur la configuration du mod_deflate de apache qui permet de réduite pas mal la consommation de bande passante en compressant les données à la volée avec gzip avant de l’envoyer au client :

Tous d’abord, on charge le module dans la config :

Debian : a2enmod deflate

Ubuntu : sudo a2enmod deflate

Ensuite :

on ouvre le fichier apache2.conf ou httpd.conf, et l’on met l’une de ces lignes :

Si l’on veut seulement compresser les fichiers html, xml, et texte plein …

AddOutputFilterByType DEFLATE text/html text/plain text/xml

ou si l’on veut tous compresser par défaut

SetOutputFilter DEFLATE
SetEnvIfNoCase Request_URI \.(?:gif|jpe?g|png)$ \
no-gzip dont-vary
SetEnvIfNoCase Request_URI \
\.(?:exe|t?gz|zip|bz2|sit|rar)$ \
no-gzip dont-vary
SetEnvIfNoCase Request_URI \.pdf$ no-gzip dont-vary

ou pour compresser suivant le navigateur :

BrowserMatch ^Mozilla/4 gzip-only-text/html
BrowserMatch ^Mozilla/4\.0[678] no-gzip
BrowserMatch \bMSIE !no-gzip !gzip-only-text/html

Pour avoir des logs :

DeflateFilterNote Input input_info
DeflateFilterNote Output output_info
DeflateFilterNote Ratio ratio_info
LogFormat ‘ »%r » %{output_info}n/%{input_info}n (%{ratio_info}n%%)’ deflate
CustomLog /var/log/apache2/deflate_log deflate