Utiliser Google Voice en France (en réception seulement)

plop à tous …

Aujourd’hui, une technique assez crade , mais fonctionnelle pour utiliser le service Google Voice (dans un certain sens seulement : recevoir des appels, pour l’émission d’appel, vous pouvez passer par Google Talk, ça coûte 0.02cts pour les appels en France).

Continuer la lecture de Utiliser Google Voice en France (en réception seulement)

[wifi] Réduire les lags sous linux ( Network Manager )

Plop à tous …
(le problème décrit ici ne touche pas toutes les cartes wifi, pour faire le test, pinger google avec environ 120 séquences ICMP, un ping dépassant la moyenne (*2 ou plus) est le signe que vous avez le même problème que moi).

Problème récurent de tout les gamers, les lags (certes le wifi est à proscrire dans les jeux en lignes, mais en coloc, on peut pas mettre de cable RJ45 dans toutes la baraque).

Le problème :

Un surlag survient toutes les 2 minutes :

Rajoutant ici un délai de 2 secondes, et c’est sans compter l’impact dans un jeux vidéos (trames perdu, ré-ordonnancement) on peut facilement atteindre les 5 secondes de pertes.

Mais ou est le problème ? les drivers Wifi, le matériel ? le firmware ? Rien de tout ça … le coupable est Network Manager, le bug est décrit ici, en fait NM scan le réseaux toutes les 2 minutes, pour voir si le BSSID a changé, sauf que certaine carte wifi ne supporte pas que l’on scan le réseau en même temps que l’on envoi du traffic, résultant donc à un arrêt partiel de la réception/envoi des données … le lag est là.

Il existe deux solutions, l’une barbare, l’autre …

Pour les barbares on supprime NM, et on utilise wpa_supplicant :

sudo apt-get install wpasupplicant

on utilise une conf du genre (pour moi le fichier est nommé : wpaconf) :

ctrl_interface=/var/run/wpa_supplicant
ctrl_interface_group=admin

network={
ssid="mon ssid"
scan_ssid=0
proto=WPA
key_mgmt=WPA-PSK
pairwise=TKIP
psk="mon passe wpa" 
}

scan_ssid à 0 (important)
On execute la conf à coup de wpa_supplicant et dhclient (ra0 étant mon interface wifi)

sudo wpa_supplicant -Dwext -ira0  -cwpaconf & dhclient ra0

Et hop, une vérification du ping sur encore 120 sequences ICMP et normalement tout est bon.

Sinon, pour les autres, il existe une version modifiée de NM, qui désactive cette option, il suffit pour cela d’utiliser le dépot : https://launchpad.net/~volanin/+archive/ppa?field.series_filter=lucid et de mettre à jour NM.

Note: Ce problème a été corrigé dans la version 0.8.1 : pour désactiver les scans périodiques, il faut spécifier un BSSID dans la configuration du réseau sans-fil.

Voilà, bon jeu 😉

Téléchargement Direct et Linux (Tucan)

Plop à vous cher visiteur …

Aujourd’hui, petit article pour relancer mon blog … (après un mois et demi d’absence … ), je vais donc parler de direct download et plus précisement d’un logiciel permettant d’automatiser les téléchargements (liste de dl, cracking de captcha, …).

Avec l’arrivé d’Hadopi, il devient intéressant de changer ses habitudes en terme de téléchargement de contenus (légaux bien sûr ;)). Jusque là, j’utilisais JDownloader, qui faisait bien son travail, si ce n’est les ressources consommées par le logiciel (écrit en Java … pas besoin d’un dessin), il avait tout pour plaire :

  • Récupération direct du contenu d’un copié (et collage immédiat dans le logiciel)
  • Cracking de captcha (système maison efficace à 90% voir plus ou moins suivant les hosts)
  • Système de priorité
  • Reprise de téléchargement après extinction, …
  • Mise à jour fréquente

Cela dit, l’interface pouvait devenir très lourd, et l’utilisation sous linux semblait bizarre, déplacement de fenêtres saccadées, lenteur d’affichage (Java …).

Il me fallait donc trouver un soft open-source propre et léger comme seul de vrai libriste savent le faire ;). Au détour de la doc d’ubuntu (c’est le mal, mais bon), j’ai trouvé le soft Tucan, écrit en Python-GTK, pas trop moche et encore à ses débuts, toutes les fonctionnalités de JDownloader n’y sont pas, mais l’essentiel y est :

  • Récupération de liens depuis du code HTML, texte, …
  • Cracking de Captcha (utilisation de Tesseract), crackant même du ReCaptcha (le truc que même un humain doit retaper 3 fois avant de trouver le bon …)
  • Priorité basic
  • Utilisation de Plugins par host (module python à part, super simple à créer/modifier)
  • Code source en GPLv3

Le gros problème : il ne permet pas la reprise d’un téléchargement (genre on arrête le logiciel alors que des téléchargements sont en cours, il reprendra le fichier depuis le début).

Le système de timing est basic : ils utilisent tout le temps un timer de 60 secondes, sans tenir compte du temps fournit par l’host (45sec pour MU, 300 sec pour HF, …).

Par contre, comme c’est du python et open-source, on peut direct taper dans le code source (assez lisible et découpé en pas mal de modules). Donc j’imagine, que ces bugs ou features manquantes arriveront bientôt.

Pour ma part, lors de l’utilisation du parsing html, le parsing étant fait par split, il arrivait que les liens n’était pas les bon, j’ai donc remplacé la chose par un regexp :

Pour ceux ayant ce problème, il faut modifier le fichier « service_manager » à la ligne 105 et remplacer :

         if "http://" in link:
            tmp = link.split("http://").pop()
            if "<" in tmp:
               tmp = tmp.split("<")[0]
            elif " " in tmp:
               tmp = tmp.split(" ")[0]
            elif "[" in tmp:
               tmp = tmp.split("[")[0]
            elif "'" in tmp:
               tmp = tmp.split("'")[0]

par

         clean = re.search("http://([^\"' ]*)",link)
         if clean :
            tmp = clean.group(1)

Et hop, magie magie et plus de junk, c'est beau les regexp quand même ;), les 2 autres problèmes cités plus haut prendront eux plus de temps à corriger, mais l'équipe doit être dessus ...

Donc voilà, si vous cherchez une alternative à JDownloader, Tucan pourrait peut être vous interessez.