Monter un cluster avec kerrighed sur son réseau

Plopinou … encore un article de type « retour d’expérience geek »
Temps : 2h (en compilant le tout avec un AMD 3000+)
Niveau : Noob (faut quand même savoir jouer à WoW le temps de la compil’ qui peut prendre 1 heures)

Le but de cette technique était de recycler quelques PC sur mon réseau et gagner en puissance de calcul avec de vieux AMD 3000+ avec 1Go de ram.
Continuer la lecture de Monter un cluster avec kerrighed sur son réseau

Mon Application Android pour les horaires de la CTS

Amis Strasbourgeois bonsoir …
Après un WE chargé sur Strasbourg, j’ai remarqué que la Compagnie des Transports de Strasbourg (CTS) avais mis en place un site web intéressant en temps réel (semble-t-il) pour calculer les horaires des BUS/Trams du réseau urbain.

L’autre partie du service « Temps Réel » se fait par SMS par envoi du code de la station à un numéro surtaxé … :s. Ayant un forfait 3G, je vais pas claquer un SMS surtaxé si je peux accéder au web gratuitement (quel radin ;)), mais le site est assez bof depuis mon navigateur, et c’est assez lent …

Ayant acheté un G1 dans le but de dev des applis, j’en ai profité pour faire ce que je sais (apparemment) faire de mieux … parser des sites web pour en extraire des informations, dans ce cas précis, les horaires des transports en commun.

L’application ressemble à ceci : (super moche je sais, mais elle fait sont boulot … c’est l’essentiel).

android-CTSPour le code source, j’ai tenté de faire au plus simple (traduction : le code est aussi beau que le screenshot fournit plus haut ^^, pour ma décharge, je dirais que j’ai tout mis dans un fichier histoire de ne pas à avoir trop de fichier à fournir ici).

Si vous avez des idées pour améliorer l’appli je suis open 😉 (à part si c’est pour me recycler et changer de métier :s). Je pense changer l’appli en widget (si j’ai le temps …).
Continuer la lecture de Mon Application Android pour les horaires de la CTS

Mon apprentissage de python avec Ogame ^^

The kikoolol strike back !! Mon deuxième billets de la soirée …pour pas grand chose en fait.

J’ai voulu apprendre le langage python de façon plutôt ludique en créant un bot qui créer des batiments en boucle pour Ogame … rien d’illégal bien entendu ^^.
Dans le code Python qui va suivre, vous pourrez comprendre (ou pas) comment fonctionne :

  • Les requêtes HTTP en python avec des headers à partir de zéro
  • Les Threads pour les opérations en parallèle
  • Les Semaphores, pour éviter des requêtes en parallèle (pas apprécié par Ogame dans certain cas)

Pour l’utiliser, il suffit ensuite d’ajouter au source qui vont suivre :

og = Ogame()
og.setSessionCookie(
	"le contenu du cookie phpsessid de votre univers",
	"le contenu du cookie prssess de votre univers",
	"le contenu du cookie loginC de votre univers",
	"le parametre de l'url &session=...", 
	"uniXX.ogame.fr"votre#univers
)
Farmer.buildInChainsPlanets(og,["id planete","id planete"],[[4,1,2,4,1,2,4,1,2,4],[4,1,2,4,1,2,4,1,2,4]])

le premier paramètre de buildInChainsPlanets est l’objet og
le second est un tableau de string contenant l’id des planètes à « farmer »
le troisième est un tableau de tableau contenant les séquences des batiments à construire :
1 pour le metal 2 pour le cristal 3 pour le deuterium 4 pour l’electricite.

Et voilà … lorsque vous aurez conquis une planète rajoutez-là au tableau ainsi que la séquence de batiments que vous voulez, puis laissez tourner le script plusieurs jours (faite gaffe avec les sessions qui risque de changer si vous vous reconnectez avec votre navigateur).
Continuer la lecture de Mon apprentissage de python avec Ogame ^^

Checker la validité d’une adresse mail en PHP via SMTP

plopinou …

Il arrive toujours un jour où l’on doit checker la validité d’une adresse mail de façon sûr (plus qu’une simple vérification sur la validité du nom de domaine).
Pour ce faire il faut directement se connecter sur le SMTP du domaine de l’adresse mail via un socket en PHP et envoyer l’adresse mail à checker.
Continuer la lecture de Checker la validité d’une adresse mail en PHP via SMTP